Comment bien rédiger pour Google ! [Article Invité]

Article invité proposé par Alexandra de Web Images Associées alias SEO_IA.

Nous avons vu précédemment, dans un article sur Web Images Associées, les enjeux de la rédaction pour le web. Nous avons compris qu’avoir un contenu riche, intéressant, régulièrement mis à jour et surtout UNIQUE peut apporter gros en matière de référencement, fidélisation et satisfaction de vos internautes, ainsi qu’en termes de notoriété pour votre site web et votre marque.

Voyons maintenant comment faire pour bien rédiger vos articles web afin de plaire et de satisfaire vos deux cibles : les internautes et les moteurs de recherche.

Logo web images associees

 1. Se mettre dans la peau de l’internaute

Comment savoir quoi offrir à vos internautes si vous ne les connaissez pas ? Le plus important et de se poser les bonnes questions afin de dresser un profil type de votre cible : qui sont mes lecteurs, que cherchent-ils sur mon site internet ? Comment arrivent-ils sur mon blog ? Etc.. . Savoir à qui l’on s’adresse, connaître leurs besoins et leurs attentes nous permettra d’adapter le vocabulaire employé et notre style de rédaction.

Encore une fois, l’étape de choix des mots clefs est très importante. En nous mettant dans la peau de l’internaute, nous envisageons aussi les différents mots clefs et expressions susceptibles d’être tapés par les internautes.

Ne négligez pas cette étape. Elle est très importante. Sachez également que les internautes sont aujourd’hui de plus en plus expérimentés sur le web. Ils n’hésitent plus à taper des expressions clefs de 3 à 4 mots voir plus, expressions complexes et précises.

Les internautes affinent leurs demandes, affinez-vous aussi vos mots clefs !

2. Concevoir un article clair, concis et précis !

Le rédacteur doit essayer de rester simple et précis. Même si le sujet est compliqué, le rédacteur doit toujours essayer de rester compréhensible pour la majorité de ses lecteurs.

N’hésitez pas à rédiger des phrases simples, tout en utilisant des expressions clefs, précises et faciles. Il ne faut plus répéter mille fois le même mot clef, mais au contraire, choisissez de mots clefs multiples et diversifiés.

3. Appliquer la longue traine

Essayons de travailler la longue traine ! Un petit rappel ? La longue traine a été évoquée par Chris Anderson, qui avait analysé les sites d’e-commerce (Amazon) et a constaté que les best-sellers d’un site apportent moins de chiffres d’affaires que la somme des milliers des petits produits. Il ne faut pas cibler uniquement les quelques expressions top où la concurrence est très importante, mais plutôt des dizaines d’expressions clefs.

4. Utiliser le gras et les liens

Nous le savons déjà, les liens sont obligatoires dans une stratégie de référencement ! Le netlinking en conséquence, les liens internes, ont du poids aux yeux de Google et permettent de relier l’information, nourrir la soif de votre internaute en lui offrant d’autres articles du même sujet ou alors complémentaires. Mettre les mots importants en gras avec si possible un lien vers une autre page est évidement un facteur clef et nécessaire lors de la rédaction d’un article pour le web.

Par exemple : parler du contenu dupliqué et le mettre en gras avec un lien vers l’article de l’agence peut être apprécié par Google et même par vos lecteurs souhaitant en savoir plus sur le sujet.

5. Pour un bon référencement : Soigner le titre

La balise TITLE  est la plus importante balise pour le référencement, par conséquent elle est donc très importante pour le robot de Google.

Il faut donc soigner le titre de la page, le titre de l’article et ses sous-titres, on parle alors de balises hn. C’est l’occasion de glisser discrètement un ou deux mots clefs.

6. Utilisez des astuces web

Les nombreuses études montrent que les internautes tapent plus souvent des recherches sans accent et que les résultats sont légèrement différents selon les mots clés tapés (avec ou sans accent). Il est de même pour les mots au singulier ou au pluriel. Si vous devez utiliser des mots sans accent ou alors avec une petite faute d’orthographe, une astuce consiste à les glisser dans l’attribut ALT, mais utilisez cette pratique vraiment avec modération.

À vous de voir si vous pouvez inclure l’ensemble des mots clefs et des expressions que vous avez choisi pour votre référencement, mais avant tout essayez de RESTER CRÉDIBLE ! Vous vous adressez principalement à vos internautes, qui comparés aux moteurs de recherche sont des humains.

Maintenant vous avez un fil conducteur pour vos articles ! À vous de jouer !

Merci à Marie de m’avoir donné l’occasion « d’étaler » mes connaissances dans la rédaction pour le web sur son blog :). Merci Marie !! A bientôt sur twitter @SEO_IA

49 comments

  1. RaphSEO   •  

    Une très bonne petite piqure de rappel.
    Il faut faire preuve d’empathie avec son lectorat et si on veut allez plus loin dans le webmarketing, il faut mettre en avant le bénéfice client.
    Avoir un blog en ne parlant que de soit, de sa société, les lecteurs se lasseront vite.
    Mettez votre lecteur au coeur de l’article et vous verrez que votre trafic et fidélisation ne s’en portera que mieux

  2. Samuel   •  

    Je rajouterai que d’après mon expérience, il est bon de rajouter les mot clés importants tout en haut et tout en bas du contenu!

  3. Minh Chau   •  

    Tu as raison Marie ! Il est important de répondre concrètement, de façon lisible aux attentes et aux besoins des visiteurs d’où la nécessité de bien qualifier et segmenter la cible.

  4. RG   •  

    blinder les alt et les title des images, c’est bon. deja c’est W3C, ensuite ca permet comme tu l’écris de compléter un peu les mots-clés avec des variantes accentuées ou au pluriel. hiérarchiser le contenu avec du Hn (classique), et pour finir, aller au barcamp d’aix en Juin :)

  5. Antonin   •  

    Un bon article auquel je rajouterai juste l’importance d’une bonne rédaction de la méta-description. Même si ce n’est plus toujours celle affichée dans les moteurs, elle est très souvent affichée et c’est elle qui va déterminer si notre résultat sera cliqué ou non.
    Elle permettra donc d’avoir un meilleur taux de clic donc plus de visiteurs pour un positionnement identique. Et par conséquent un meilleur positionnement à terme sur la requête car le taux de clic est pris en compte par Google.

  6. DjibouTeaM   •  

    Juste pour en ajouter une petite couche : Savoir écrire pour ses internautes, ça optimise aussi les écrits pour Google. Faire un lien, mettre en gras, cela facilite la lecture en diagonale pour l’internaute et ça met en valeur pour Google. Organiser son contenu en restant concis et clair, cela permet à l’internaute de trouver plus facilement l’info qui lui sera pertinente et cela permet au moteur de voir l’essence du texte.

    Un dernier point parce que je l’ai vu et revu sur pas mal de sites : parlez de vos mots clés. Combien de fois j’ai pu voir « établissement » dans des descriptions de restaurants. Alors c’est vrai que dans le contexte, un humain comprend de quoi cela parle, mais un moteur reste un robot, alors il ne faut pas avoir peur d’utiliser les bons mots ;)

  7. Moira   •  

    « Concevoir un article clair, concis et précis ! »

    Dans ce paragraphe, tu n’évoques pas le critère « concis ». Et là, ca m’intéresse car d’un côté on nous dit de faire concis et d’aller à l’essentiel pour l’utilisateur sans broder ; Et de l’autre, on se doit de caser des expressions « clés » pour optimiser le référencement. Où se situe la limite et la bonne pratique ?

  8. Gurvann   •  

    Un bon article qui rappel les fondamentaux.
    La 1ere étape prouve également qu’on écrit pas que pour Google mais aussi pour nos lecteurs.
    C’est une étape très importante qui, bien souvent, prime sur les autres. Donc oui, on rédige pour Google, mais on écrit surtout pour notre cible et on « s’adapte » aux exigences de Google.

    Dans tous les cas, c’est une démarche à suivre pour toute création de contenu.

  9. Mickael   •  

    L’originalité du sujet c’est aussi important.
    Aujourd’hui il a tellement de blogs qui traitent des mêmes sujets…
    Il faut traiter le sujet avec la personnalité et le ton du redacteur.

  10. Philippe   •  

    Quand j’ai lu cette phrase : « c’est l’occasion de glisser discrètement un ou deux mots-clefs » dans l’article ci-dessus, je me suis marré. Car j’ai l’impression qu’avec les derniers soubresauts de Google, nous sommes tous en mode parano… Il y a encore quelques mois, nous aurions pu lire que les balises hn sont des zones stratégiques pour y insérer des mots-clés. Tout change…

  11. SEO_IA   •  

    Merci à tous pour vos commentaires ! Vos propos justes sont complémentaires à mon article. Merci pour votre contribution.

    Pour répondre à ta question Moira, je pense que le fait d’utiliser des mots clefs cela ne veut pas dire forcement être « lourd » ou « complexe » au point de devenir incompréhensible par ses lecteurs. Vous pouvez rester simple et concis tout en glissant quelques mots clés tapés par votre cible afin de répondre également aux besoins de Google.

    Vous savez, le référencement n’est pas une science exacte, la rédaction non plus (c’est mon avis). Au rédacteur de trouver son juste équilibre et le ton de son article !

    Question : mon article vous parait il simple et clair ? Si oui, regardez la façon dont j’ai glissé les mots clefs : « rédaction web », « articles web », « netlinking », « google », « contenu dupliqué », etc…

  12. caroline   •  

    Je pense qu’il faut vraiment un contenu originale et surtout que celui-ci apporte une réelle information. Je ne cesse de « gaver » ma rédactrice en disant :
    « Si un internaute écrit ‘mutuelle kiné’ sur google, il faut absolument que celui ci trouve l’information qu’il recherche ».

    Stop le bla bla et place à la qualité !
    Super article Marie !

  13. 24h   •  

    C’est vrai qu’il y a beaucoup de consignes à retenir lorsqu’on s’adresse à la fois à un lectorat humain et aux robots des moteurs de recherche ! Le robot se fiche clairement du discours commercial alors que l’internaute à ses propres attentes !
    Pour peu que l’on souhaite indexer son site (ou son nouvel article) rapidement, en une journée par exemple, j’ajoute qu’il faut rédiger et publier régulièrement.

  14. Sylvain   •  

    D’accord avec Antonin, une bonne meta description peut réellement faire s’envoler le taux de clic.

    J’ajouterais, faire un bon châpo résumé de l’article. Cela rassure les internautes et permet de caser ses expressions-clés en haut de page. Je dirais aussi, bien segmenter l’article en mettant des intertitres explicites afin de permettre de scanner plus facilement les paragraphes.

  15. Mikiweb   •  

    De bonne pratique toujours utiles à rapeller. Le plus difficile étant de trouver le compromis entre optimisation pour le référencement et bonne compréhension pour l’internautes.
    Le plugin wordpress SEO SearchTerms Tagging 2 permet d’aider à optimiser la longue traine et de developper son trafic => http://wordpress.org/extend/plugins/searchterms-tagging-2/

  16. Dim   •  

    Un bon résumé des bases du google writing en n’oubliant pas que la destination reste des internautes en chair et en os. +1 au commentaire précisant de favoriser les mots clefs en debut de paragraphe et je rajouterais pour ma part un texte bien structuré avec les balises qui vont bien : tout benef pour l’utilisateur et pour google

  17. abondance   •  

    C’est bien de rappeler quelques bases. Aujourd’hui l’internaute est vraiment plus pointu dans ses recherches et il est donc très important de bien définir les mots clés ainsi que d’y associer de bon lien.
    Merci pour cet article!!!

  18. MrXPookie   •  

    Il faut je pense réussir le subtil melange rédactionnel de savoir a la fois écrire pour les moteurs et le visiteur. Ce qui peut parfois devenir un veritable tour de force. Le visiteur n’hesite plus à quitter une page ‘il se rend compte des les premieres lignes qu’il n’arrivera pas a trouver la réponse à ses questions dans votre page. Mais il faut pouvoir aussi placer les termes qui peuvent être susceptible d’être recherchés par l’utilisateur.

  19. Rémi   •  

    J’ajouterai pour ceux qui ont des difficultés à écrire parfaitement pour deux cibles à la fois (c’est un coup à prendre), il est toujours possible d’écrire pour ses visiteurs humains puis de repasser sur son texte afin de l’optimiser pour les robots.

  20. Alan   •  

    Tous ces conseils peuvent paraître évident pour la plupart des référenceurs, et pourtant il s’agit de la partie la plus souvent négligée. Un bon contenu bien ciblé est en plus généralement fortement prescripteur pour le linkbaiting…

  21. Chiliconseo   •  

    Je suis à la lettre toutes ses indications lorsque j’écris mes revues et mon contenu.

    C’est super important de garder cette logique pour les textes qu’on écrit. Attention de bien glisser juste deux trois mots clés et pas faire des choses beaucoup trop optimisés ;)

    Important aussi de bien aérer son texte

  22. alexis   •  

    Merci de rappeler les fondamentaux, l’optimisation du texte va reprendre beaucoup d’importance (ou pas on verra) après les dernière modifications de google qui semble pénaliser fortement les netlinking mal fait (qu’il soit naturel ou pas d’ailleur).

  23. stephane   •  

    Merci du rappel des fondamentaux. On les oublie parfois dans la précipitation. J’aurai bien ajouté une ligne sur la propreté du HTML… On voit encore des affreux copié collé de word parfois qui ont besoin d’une centaine de lignes pour afficher 2 phrases.

  24. MarineBretagne   •  

    Merci =) le constat est clair… la meilleure façon de s´adresser à Google, c´est de s´adresser à ses visiteurs! Il ne faut pas abuser non plus sur la rédac trop enmode google, mots clé et cie! Ce qu´il faut c´est de l´original personnalisé!

  25. Mary   •  

    Le rédactionnel est de plus en plus liés au marketing, au branding et au SEO.

    Plusieurs métiers du web gravitent désormais autour de la stratégie éditoriale : référenceur, marketeur, concepteur-rédacteur… pour une meilleure performance online !

  26. Tristan   •  

    Merci pour cet article très clair.
    Effectivement le rédactionnel est une étape importante que beaucoup ont tendance à mettre de côté, et avec l’essor du langage SMS ça ne va pas aller en s’améliorant.
    Mais bon ça laisse toujours de la place pour les articles de qualité. Avec les dernières mises çà jour de Google ces derniers temps, c’est vrai qu’on devient un peu parano et qu’on ne sait plus vraiment vers quoi se tourner.
    Pour ma part je pense que le fait d’associer le web à la vie réelle est essentiel, dans la rue si vous voulez capter l’attention de quelqu’un que vous ne connaissez pas il faut être présentable, clair, concis et précis si vous voulez que la personne en parle autour d’elle.

  27. Keeg   •  

    C’est de la base, mais c’est toujours plus ou moins bon de relire un article de ce genre. Dommage effectivement que tu n’es pas signifié le « concis ». Il y aurait eu matière à débat là dessus. ;-)

  28. SEO_IA   •  

    Merci à tous pour vos commentaires. Ça fait plaisir de participer sur un autre blog que le sien ! Ravie de voir que vous le trouver intéressant. Keeg, Moira je vais préparer un article sur le CONCIS :). Je vois que ça pose problème. Ok?

  29. Mathilde   •  

    Un très bon article qui montre une fois de plus que la qualité d’un texte est toujours payante.
    La quantité ne privilégie pas la qualité, et je pense que blinder le texte de mots-clefs n’est pas nécessaire. Non seulement l’internaute ne comprendra plus rien à ce qu’on lui raconte, mais en plus Google risque fort de comprendre que ce texte n’a pas pour but de s’adresser à l’internaute mais de référencer son site.

    Mettre du gras sur les mots-clefs et un lien dessus ok, mais si ça reste raisonnable. J’ai déjà vu des sites où il y avait du gras toutes les 2 lignes et ce n’est pas ergonomique à mon sens.

  30. Tristan   •  

    @Keeg & Moira en fait l’article d’Alexandra était tellement concis qu’il n’apparaît pas tout en faisant parler de lui ; c’est une bonne définition du CONCIS ça non ? :D

  31. Phil   •  

    Pas mal !

    C’était mal parti avec le premier titre que je trouvais très….très…convenu !

    Mais après en passant en revue les différents conseils, on peut arriver à structurer son site et réussir à progresser encore dans les (derniers) CPs (qui ne sont pas touchés par les filtres GG à la c*!$ »&!!!).

  32. Thomas   •  

    Intéressant et bon à savoir et à relire régulièrement.
    Ce qui m’énèrve ce sont aussi les articles qui tournent autour du pot histoire d’augmenter le nombre de mots.
    Avec la dernière mise à jour, je pense qu’il faut, comme tu le dis, rester naturel et penser aux lecteurs plutot qu’à Google. Quand je vois certains textes qui font entre 5 et 10% de densité pour le mot clé principal, c’est loin d’être naturel.

  33. Kelly   •  

    Pour la conception d’un article, une petite précision : il est inutile d’utiliser un langage complexe. En effet, l’article prend en importance s’il comprit par les internautes et précisément écrit pour eux. Donc écrivez comme vous le pensez et biensur demander une participation « intellectuelle » via des commentaires pertinents. Afin, merci pour cet article et a bientôt.

  34. Rémi   •  

    Merci pour ce bon rappel.
    Je dois avouer que ce n’est pas évident (pour moi en tout cas).

    Du coup, j’écris avant tout pour mes visiteurs. Et ensuite, seulement je respecte quelques règles pour les moteurs de recherche.

    A bientôt.
    :)

  35. david   •  

    Merci pour ce rappel! Il est utile tout de même de dire que la conception d’un site est fait pour l’internaute avant toute chose ensuite le référencement passe en second…

  36. Sébastien   •  

    J’ajouterais : éviter le keyword stuffing. C’est encore un problème que l’on voit beaucoup trop souvent.
    Un article basique, mais qui permet de rappeler les fondamentaux.

  37. amina   •  

    Bon article , il rappel aux geek et SEO que les bases et les critères du référencement sont les mêmes ne se changent jamais, il faut juste les appliquer et les travailler avec intelligence pour avoir un bon résultat. Merci pour ce rappel.

  38. matt   •  

    Un bon article qui remet les idées en place, même si le point#1 suffit à lui seul à donner une bonne impulsion à sa rédaction. On peut également essayer de trouver le bon compromis entre l’inclusion volontaire de mots et expressions clés et le bon du sens du texte / l’intérêt pour le lecteur final.

  39. alex   •  

    Merci pour les astuces; il est toujours important d’avoir un professionnel à nos côtés pour qu’il puisse nous rappeler les techniques de la rédaction. Personnellement je vise toujours sur la lisibilité de l’article en choisissant d’abord un titre court qui peut capter l’attention des lecteurs mais aussi un texte clair, simple qui peut aider l’internaute à trouver l’information recherchée et à revenir sur le site si le besoin se fait sentir.

  40. jacques   •  

    Merci pour ces conseils. On dit qu’un texte de 250 à 300 mots est l’idéale. Bien entendu, il faut qu’il soit unique. Mais la règle numéro un est de rédiger pour les visiteurs, les informer, c’est tout ce qu’aime Google.

  41. infusion web   •  

    C’est intéressant car je trouves que de plus en plus le métier de rédacteur web est important pour le moteur de recherche (importance du contenu) au détrimant du métier SEO. Je penses que la rédaction à de l’avenir comparé aux différents métiers du SEO qui sont incertains selon moi..

  42. Rodolphe   •  

    Bonjour Alexandra, bonjour Marie,
    Article très complet et très pertinent qui me donne envie de suivre Alexandra avec grand plaisir sur Web Images Associées.
    A très bientôt alors.

  43. richard   •  

    Il faut ecrire avec le lecteur en tete, en oubliant totalement les moteurs de recherche, parce que si votre contenu est bon a lire alors il est bon a partager et a recommander, ce qui vous fait gagner des backlinks vers votre site , ce qu’on appelle le link baiting.

  44. Oussama   •  

    De très beaux astuces. Un article plein de conseils bénéfiques pour tout rédacteur. La rédaction et le cœur de succès de chaque site ou blog. Je pense que les rédacteurs qui arriveront à maitriser la rédaction web « rédaction qui combine entre internaute et bot », auront un très beau avenir. Enfin, je souhaite que le prochain article sera en relation avec le nouveau algo de google « pingouin ».

  45. Joana   •  

    Salut,

    Merci pour ce récap, c’est toujours une bonne chose de le rappeler !
    Parfois j’ai l’impression que la plupart des gens ont tendance à croire que c’est très facile de faire du référencement, mais effectivement, un bon référencement, de qualité, ça se travaille sérieusement en amont : un contenu de qualité, faire attention aux tournures de phrases, au vocabulaire, aux fautes d’orthographe, etc. Tout cela peut paraître assez bateau et pourtant, ça a une grande importance !

    A très vite pour de nouveaux conseils ! =)

  46. Rémy from   •  

    Merci pour cet article.
    savoir comme rédiger pour être apprécié par les moteurs de recherche est très important. Mais n’oublions pas le poids du linking externe. Je trouve que le mariage des deux est ce qui donne un bon résultat.
    Un texte bien fait + des liens de qualité = référencement boosté

  47. kelly   •  

    Personnellement, le principe de la longue traine permet de gagner un certain nombre de points en plus. Je veux dire une bonne optimisation doit se faire en balisant le chemin vers l’ouverture dans d’autres produits divers. En effet, il ne faut pas entrer dans la concurrence mais toujours si on ne le choix essayer de le contourner. De plus, il est nécessaire de se débarrasser des contenus inutiles a chaque fois pour ne pas trop peser son site. Afin, merci pour ce poste et a bientôt.

  48. Pierre   •  

    Merci beaucoup pour cet article qui reprend les bonnes bases pour la rédaction sur le web couplée aux notions de référencement.
    Mais l’essentiel est bien dans le point 2 de l’article. La quête de la simplicité. Simple et efficace, la majorité des utilisateurs qui naviguent sur le web, cherchent une information, facile à comprendre, à utiliser, à mettre en oeuvre, il faut donc toujours chercher à rendre les choses simples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>