La fin du référencement?

On nous l’annonce depuis des années, le référencement va mourir! Comme nous tous finalement mais on ne sait pas quand…

La dernière annonce de Google et qui concerne la personnalisation pour tous des résultats en fonction de l’historique des recherches effectuées et des site web visités, a jeté le froid sur la communauté des référenceurs… ou plutôt sur certains référenceurs dont les offres vont patir de cette personnalisation. Mais qu’en est-il vraiment? Est-ce réellement la fin du référencement?

dead

On nous a déjà fait le coup avec les balises meta

« Dans le temps », il suffisait de placer quelques mots clefs dans la balise meta keywords pour être propulsé en tête des résultats de recherche. Une bonne étude des mots clefs et c’était du trafic de qualité qui déboulait sur votre site web. Ok à l’époque il n’y avait pas trop de concurrence et le moteur star était Altavista, moteur facilement compréhensible pour les rares référenceurs de ce temps lointain.

Ensuite est arrivé Google avec son nouveau mode de classement des sites, à savoir la prise en compte du nombre de liens pointant vers un site et la qualité de ceux-ci, en plus des autres critères qui étaient plus ou moins les mêmes que pour les autres moteurs. Après avoir pris la place de leader dans le monde des moteurs de recherche, Google a carrément saigné à mort la plupart de ses concurrents, concurrents qui ne s’en remettront pas.

Même si Google n’a annoncé que récemment la non prise en compte de la balise meta keywords pour le classement des sites dans son index, en réalité cela fait déjà plusieurs années que cela ne sert plus à rien de renseigner cette balise. On avait déjà eu le droit au couplet alarmiste sur la fin du référencement quand on s’est rendu compte que les balises méta ne servaient plus à rien. Mais les référenceurs se sont adaptés. De remplisseurs de métas, ils se sont transformés en chasseurs de backlinks.

On nous a déjà fait le coup avec le référencement payant

Quand l’ogre Google a lancé Adwords, nouveau drame chez les référenceurs! Si on peut payer pour être en tête des résultats de recherche sur le mot clef désiré, s’il l’on ne paye que si notre résultat est cliqué et si en plus la mise en pole position de nos annonces se fait en quasi temps réel, que vont devenir les référenceurs et leur fond de commerce, le référencement naturel, qui prend un sacré coup dans l’aile avec ses délais à rallonge et son peu de méthode scientifique? En effet ce qui marche très bien sur un site et dans une thématique donnée peut ne donner aucun résultat sur un autre site et dans une autre thématique. Ceci est aussi vrai pour deux sites dans la même thématique. Il faut l’avouer, les référenceurs ne maitrisent pas grand chose et ce n’est pas Google qui aide ces pauvres diables dans leur tâche ingrate en gardant un épais secret sur ses méthodes de classement, obligeant les référenceurs à utiliser la bonne vieille méthode empirique, parfois au détriment du référencement d’un site client.

Là encore les référenceurs se sont adaptés et ont commencé à proposer des prestations d’achats de mots clefs. Mieux encore certains ont compris la parfaite complémentarité entre lien sponsorisé et référencement naturel, le premier permettant à un site neuf d’être visible pendant la mise en oeuvre d’un référencement naturel, plus long mais qui a l’avantage d’être perenne. De plus une campagne de liens sponsorisés rondement menée permet de tester les mots clefs et leur ROI, amenant ainsi à une stratégie de référencement naturel plus efficace.

On nous refait le coup avec les résultats personnalisés

Entendons-nous bien, les résultats personnalisés étaient déjà proposés à tous ceux qui avaient un compte Google. Il faut compter parmi eux tous les webmasters professionnels (webdesigner, développeur, chefs de projet web, référenceurs, etc…) qui utilisaient déjà les outils Google depuis longtemps, mais aussi tous ceux qui posséde un compte gmail par exemple, et là, le public peut être nettement plus diversifié, cela va de l’étudiant qui utilise gtalk pour communiquer avec ses amis aux grands-parents qui utilisent gmail et la fonction video proposée pour rester en contact avec leurs petits-enfants se trouvant à l’autre bout de la terre. Toutes ces personnes obtiennent des résultats personnalisés lors de leur recherche et la plupart du temps, ils ne le savent même pas. En effet pour ne pas bénéficier des résultats personnalisés, il faut le demander, ce qui est forcément plus difficile quand on ne sait même pas que ça existe 😉 Désormais ces résultats seront proposés à tout utilisateur de Google et seront basés sur ses 180 derniers jours de recherche et de surf.

Alors est-ce vraiment la fin du référencement naturel? Non, je ne le crois pas. Il y a de plus en plus de sites sur la toile et il est de plus en plus difficile d’être visible et sortir du lot. La personnalisation des résultats ne va pas mettre au chômage les référenceurs, cela va certainement diminuer l’impact des fameux rapports de positionnement traditionnellement fournis aux clients des agences de référencement, mais rien de plus. Cela fait des années que je parle de « visibilité » plutôt que de « référencement » ou « positionnement » et cela va encore s’accentuer dans le futur, ce discours ne vieillit donc pas.

Personnellement je vois cela comme une évolution très positive de mon métier. Après une période de pédagogie qui s’annonce relativement fastidieuse auprès des clients, nous allons enfin pouvoir nous intéresser aux indicateurs qui valent vraiment le coup. Trop de clients se focalisent sur leurs mots clefs et leurs positions sur ceux-ci et ne voient pas que les statistiques de leur site explosent et que leurs ventes en constante augmentation sont liées au référencement, même si ils ne sont pas premier sur leur mot clef favori. Les outils de web analytiques devront être largement mis en avant dans une prestation de référencement et le trafic drainé sur les sites ne sera que de meilleure qualité. Car au final, c’est quoi une prestation de référencement pour vous? Obtenir les premières places sur les 10 mots clefs sélectionnés par le client (et parfois en dépit du bon sens et des conseils avisés du référenceur)? Ou obtenir une bonne visibilité dans les moteurs de recherche et où se trouvent les prospects, fournissant ainsi du trafic de qualité au site web?

Quant aux techniques de visibilité de sites web, elles vont évoluer et les réseaux sociaux vont prendre une part importante dans nos interventions dans le futur, cela fera probablement l’objet d’un second billet car il a y a tant à dire que cela meublera agréablement un de vos prochains dimanches après-midi 😉

J’en profite pour vous souhaiter une excellente fin d’année 2009!

Marie Pourreyron

Blogueuse intermittente, consultante SEO, SEA, SEM et visibilité des sites web, Auvergnate et Cannoise à la fois. Je propose mes services en audit de référencement, accompagnement et formation, e-reputation, rédaction web orientée SEO et community management. Je gère aussi votre campagne Adwords ou Google Shopping. N'hésitez-pas à me contacter pour toute demande de collaboration.

49 commentaires

  1. Robin   •  

    Je te rejoins sur le fait que le référencement n’est pas prêt de mourir, google utilise juste un peu plus les hommes pour améliorer son classement (car son algorithme seul se montrait défaillant surtout face au black hat).
    .-= Robin´s last blog ..Joyeux noël =-.

  2. Axenet   •  

    Plus ce sera compliqué et plus il y aura de paramètres, plus il y aura de possibilité et plus le référencement vivra. Ce sera juste un peu plus complexe à expliquer au client.
    Il y aura aussi peut être plus de spécialistes (expert LBC, expert vidéo, etc.)

  3. El Cherubin   •  

    En fait, le référenceur doit simplement s’adapter un peu à ces évolutions des moteurs, pendant que la demande ne fera que croitre 😉

  4. Jean-Philippe   •  

    Moi je prends ça comme une aubaine cette personnalisation des résultats 🙂 Si l’on bosse sur un secteur d’activités, on va dire des professionnels et plus précisément sur une catégorie spécifique au sein de l’entreprise, on aura des grandes chances d’être vues pas son trafic cible si le référencement est bien fait.

    Ce qui est peut être génant, ce sont les sites qui parlent de tout et de rien 😉
    .-= Jean-Philippe´s last blog ..Des auto-entrepreneurs satisfaits du statut =-.

  5. Mikiweb   •  

    La personnalisation des résultats de Google est une vrai opportunité car il privilégie l’aspect qualitatif du trafic au simple “positionnement” ce qui pousse les référenceurs à affiner & améliorer leur pratiques. Le métier évolue et je trouve cela passionnant.
    Après il faut arrivé à expliquer au client que le positionnement n’est plus un critère de mesure du bon référencement : là on v
    .-= Mikiweb´s last blog ..Mikiweb: RT @camj59: Les moyens pour recruter des fans Facebook http://bit.ly/6bRXcF =-.

  6. Marie   •     Auteur

    @Robin : je pense toutefois que l’intervention humaine reste minime dans la globalité. Cependant dans certains cas, cela ne fait pas bien de doute!

    @ruedugadget : on a en effet beaucoup à apprendre de ce qui se passe outre-Atlantique. Par contre, au niveau gastronomie, il vaut mieux éviter 😀

    @Axenet : l’explication au client passera certainement de plus en plus par un transfert de compétence. Et la spécialisation est une bonne chose, ça fait encore plus de choses à apprendre et on n’aura moins le temps de s’ennuyer 😀

    @Djolhan : merci! J’ai peut-être aussi un peu plus de recul étant donné que j’ai réalisé ma première balise méta en 1997 😉 J’ai vécu l’effervescence des Google Dance et pas mal de changements d’algo. Et je vois qu’on a réussi à s’adapter à chaque fois (ouf!)

    @El Cherubin : si le référencement m’a intéressé très tôt c’est justement pour cet aspect très évolutif qui oblige à remettre en question ce que l’on sait. Je vois que ce n’est pas près de s’arrêter !

    @Jean-Philippe : j’espère que cette personnalisation des résultats sera favorable à ton activité!

    @Mikiweb : quand tu dis qu’on va s’amuser, je crois que tu as raison. Ok on s’arrache souvent les cheveux à expliquer des millions de fois les mêmes choses mais cela fait aussi partie du « jeu »!

  7. Mik'O   •  

    Entièrement d’accord avec toi, ce nouvel aspect de l’ago des moteurs de recherche est une nouvelle évolution. Pour les référenceur, en interne comme en externe, il va s’agir de trouver les nouveaux leviers pour faire performer les sites et nous attarder plus sur le contenu et la fidélisation que la prospection en elle même. Il ne s’agira plus d’être cliqué parceque l’on est premier du moteur, mais parceque l’on a su convaincre l’internaute de la qualité de notre site.

    « Le référencement est mort ! Vive le référencement ! »
    .-= Mik’O´s last blog ..Quelques yens de plus pour une cigarette =-.

  8. Mapics   •  

    Bonjour Marie

    Pour moi le référencement n’en n’est qu’au début de l’aventure car de millions de nouveau sites arrive en permanence et pour sortir du lot il faudrait passer par une optimisation du site et de son positionnement.

    GG voudrais bien que nous existions plus mais il n’a pas encore trouver la formule magique pour se passer du référencement, quand je voie une société comme microsoft faire appelle au service d’un société de référencement je me dit que j’ai encore de beau jours devant moi.

  9. MagicYoyo   •  

    Je rajouterai :
    – on nous a fait le coup avec l’indexation payante
    – on nous a fait le coup avec « content is king »
    – on nous a fait le coup avec la recherche universelle
    .-= MagicYoyo´s last blog ..Chef de projet référencement =-.

  10. Matthieu   •  

    En effet, c’est un nouveau chamboulement pour les référenceurs. Mais je pense que c’est une bonne chose d’évoluer constamment. Il suffit de s’adapter et cela rend le « jeu » du référencement encore plus attrayant. Sans changements, on finirait par connaître de plus en plus précisément l’algorithme de Google et cela en deviendrait lassant.

    Par contre, ces changements risquent de poser de gros problèmes aux référenceurs posés dans leur business et qui ne cherchent plus à s’adapter aux nouveautés!

    Et comme tu dis Marie, le référencement s’ancre de plus en plus dans une recherche de visibilité plutôt que de positionnement. Et c’est une très bonne chose.
    .-= Matthieu´s last blog ..Liens en dofollow sur Facebook =-.

  11. Pingback: La fin du référencement? On connait la chanson… | traffic-internet.net

  12. Bonjour,

    Nous partageons effectivement le même avis: le référencement n’est pas mort, les pratiques évoluent, et c’est une formidable opportunité pour les référenceurs qui sauront s’adapter. C’est également un plus pour l’internaute qui aura un web plus qualitatif, plus pertinent.

    Un article intéressant sur le sujet:
    > Va-t-on arreter de referencer naturellement les sites Internet
    > http://www.matthieu-tranvan.fr/revue-de-tendance/e-business/seo-referencer-naturellement-sites-internet.html
    .-= Matthieu – Blog Business / Webmarketing / Management´s last blog ..Joyeux Noël & Bonne Année à tous… Et surtout attention sur les routes ! =-.

  13. Pingback: La fin du référencement ? On connait la chanson… | Blog White SEO

  14. LaurentBourrelly   •  

    Honnêtement, ce débat m’a très vite ennuyé.
    Encore et toujours : « nous ne sommes pas bons car les autres qui sont tellement nuls! »
    Quand tu regardes les facilités des années passées, c’est tout de même raisonnable que la problématique devienne un peu plus léchée.
    La vérité est que ce n’est pas plus difficile; juste un chouia plus compliqué… subtile différence.

  15. Nicolas Chevallier   •  

    Tant que Google laisse une place aux résultats naturels, ca ira… Parce que parfois, entre les liens sponsorisés, les vidéos et les résultats locaux avec carte, le premier résultat naturel n’est même plus visible sans défilement de la page.

  16. Jeremy Benmoussa   •  

    @Nicolas : tu oublies que depuis quelques semaines, Google (comme Bing) insère également des Tweets dans ses résultats de recherche.

    En fait, bientôt faudra aller en page 2 pour voir les résultats.
    .-= Jeremy Benmoussa´s last blog ..La tablette Apple débarquera-t-elle en janvier ? =-.

  17. Gwaradenn   •  

    Je suis d’accord avec toi, cela ne sonne pas la fin du référencement et le chômage pour les référenceurs, mais cela va pousser tout le monde à la qualité, du moins sur les plus grosses requêtes, avec l’histoire de ces fameux cookies.

    Pour moi, c’est de la lutte contre le spam, cf : http://www.partouzedeliens.info/recherche-personnalisee-27/ 🙂
    .-= Gwaradenn´s last blog ..SuperRefMan =-.

  18. Snipeo   •  

    J’ai effectivement consulté les écrits Maya et en effet la fin du SEO est prévue pour 2012 ! Bah oui, il n’y aura plus de Web …

    Pour ceux qu’y ont pensé ou pensent encore que c’est la fin, ils doivent s’imaginer qu’un processus d’évolution inversée serait donc la résurrection du SEO, genre le retour de la balise META seul et unique critère (Yeah, on a du taff les mecs).
    .-= Snipeo´s last blog ..L’avenir du SEO sur Google : non ce n’est pas mort ! =-.

  19. L.Jee   •  

    Tout à fait d’accord sur le point que le métier se tourne de plus en plus vers la visibilité utilisant les leviers à notre disposition et en regardant au final les statistiques des sites, plus ça va et plus on voit émerger du trafic ne venant pas du référencement naturel (positionnement SERP). Merci pour cet article et bonnes fêtes 🙂

  20. BestSeoOnEarth   •  

    Tant qu’il y a du « organic » y’a de l’espoir 🙂

    La vérité c’est que Google a besoin du SEO et de l’organic search ; ça donne un « intérêt de lecture » de Google aux internautes. Surtout que le SEO améliore la qualité du contenu ; contrairement à ce que pense Microsoft par exemple, non le SEO ce n’est pas « truander » les résultats naturels des moteurs, c’est d’abord et avant tout des pages sémantiquement plus claires, mieux structurées, avec un contenu de meilleure qualité, mieux présentées… pour les internautes…

    Avec des conceptions du référencement naturel si surannées nos amis de Redmond ne sont pas prêts de combler le fossé qui les séparent du N°1 californien. Les malheureux n’ont pas compris que le SEO est une chance pour les moteurs, ils le voient comme un ennemi alors qu’il s’agit au contraire d’un allié. Google lui a compris l’intérêt du SEO, il fait travailler depuis une décennie les webmasters/référenceurs à l’amélioration de la qualité du contenu offerte à ses internautes et les méritants sont récompensés en positions. Il a même « SEOifié » ses liens commerciaux avec le paramètre « quality score »…

    Ceci étant dit, on voit d’un mauvais oeil la colonisation de la 1ère page par des contenus autres que de l’organic classique avec l’introduction d’Universal Search (maps, images, vignettes vidéo, actus, twitter et cie… ça fait beaucoup). Cette réduction de l’organic search est potentiellement dangereuse… pour Google.

    Oui, si les webmasters/référenceurs se retrouvent à chaque fois en 2ème SERP ils feront des vidéos, des images, des sites d’actus et du tweet ; pas sûr que la qualité du contenu ressorte gagnante de cette mutation. Les contributeurs (à la qualité) pourraient même se détourner et aller travailler ailleurs si Mountain View leur shoote leur visibilité naturelle méritée. Ce sans parler du fouillis de la SERP Google sur certaines requêtes engendrée par l’Universal Search ; parfois on est vraiment loin de l’orthodoxie de la SERP californienne et on frise le bling bling et la SERP « sapin de noël » kitsch de mauvais goût…

    Google, n’oublie pas qui t’a fait… Ce sont les pages web de l’organic search.

  21. Cerbere   •  

    Le maître mot est bien visibilité.
    (je me comprends)

  22. Actuaref   •  

    Ca va peut etre permettre a certaines boite, dite de référencement, d’arreter d’escoquer le monde… ( et j’en ai fait quelques une, présentes en 1ere page de Google sur la requete « référencement » !!! ).

    Les résultats sur 1 an font peur…

  23. Léo, Propulsr   •  

    Comme tu l’as dis, les référenceurs devront se spécialiser et aussi se reconcentrer sur ce qui compte vraiment, à savoir la conversion des visiteurs.

    La personnalisation des résultats est aussi présente depuis pas mal de temps dans le géo-loclisation de la requête, donc comme beucup, je ne pense pas que ce changement apportera un grand chamboulement des résultats.

    Savoir générer une communauté autour de leur marque et trouver des « champions » pour la soutenir/diffuser sur les médias sociaux va être le prochain « challenge » des acteurs/entreprises du web.
    .-= Léo, Propulsr´s last blog ..Raccourcisseur d’URL : Google et Facebook lancent leurs propres raccourcisseurs de liens =-.

  24. Remy   •  

    Cette annonce de Google est certes une chose qui sera à prendre en compte dans le futur. Mais non, cela n’annonce pas la mort du référencement « naturel ».
    Pour moi ce n’est pas la mort du référencement, mais plus tôt la mort des contenues générés. ( )

    Certes, cela va changer certaines priorités, il va falloir s’adapter, comme tu le dit si bien ma chère Marie, la mort du référencement est annoncé chaque année. Il n’empêche que le référencement naturel continue d’exister, et continueras d’exister, car si non il n’y aurait plus d’intérêt à utiliser un moteur de recherche.
    Je partage ton opinion (encore ? lol), il ne faut pas diaboliser cette nouvelle de modification de l’algorithme de Google. Dans mon article linké plus haut, j’énonce cette phrase : « La globalisation des résultats personnalisés ne fait, à mon sens, que renforcer l’importance du travail d’analyse sur le taux de transformation de votre site internet … »
    Pour moi, cela se traduit par de meilleur balise description, plus accrocheuse, qui feront en sorte que l’internaute aura envie de cliquer sur votre lien, et cela également en valeur l’importance des réseaux sociaux.

    @axenet : il y a déjà énormément de parametre, voire trop a mon gouts, je vous invites à vous rendre sur mon site (un peu de pub ^^ : ) ou j’essaye de répertorier les fameux 200 paramètres de Google. Chacun.

    @tous : bonne fin d’année, et comme on dit par chez moi « bon bout d’an ».
    .-= Remy´s last blog ..Le google bombing, ca fait mal ! =-.

  25. Gael   •  

    Beaucoup de personnes veulent surfer anonymement et ça va se développer de plus en plus : pas de tracking, pas de résultats personnalisés.
    Donc le SEO reste toujours d’actualité pour toucher cette minorité.
    Le référencement va changer quand chaque utilisateur utilisera sa télévision pour avoir accès au « web » et non son ordinateur.
    .-= Gael´s last blog ..Meilleures-Assurances.info =-.

  26. Mik'O   •  

    « La globalisation des résultats personnalisés ne fait, à mon sens, que renforcer l’importance du travail d’analyse sur le taux de transformation de votre site internet … » Je suis on ne peut plus d’accord avec toi Rémy. A quoi bon investir un budget colossal pour être premier sur une occurence dans les SERPs, accumuler des centaines de milliers de visiteurs, mais ne pas réaliser une seule conversion….. Référencement doit aller de paire avec peformance du site !
    .-= Mik’O´s last blog ..Susan Boyle chante la nouvelle année au Japon =-.

  27. Anthony   •  

    Je me faisais récemment la même réflexion, par rapport aux billets qui sont sortis sur la diminution de la visibilité des résultats de recherche non Google ou l’apparition de tweets dans ces mêmes résultats.

    Effectivement probablement qu’appartenir à des communautés et s’y montrer actif jouera favorablement sur le positionnement des sites. D’autant que ce sont des activités difficilement automatisables.
    Même chose pour la notion de marque. Etre connu et être cité va prendre de plus en plus d’importance pour la visibilité sur le web.
    .-= Anthony´s last blog ..Fidéliser ses clients et contourner les revendeurs : le modèle Nespresso =-.

  28. Phil Détective Maroc   •  

    Je ne pense pas non plus que la mort du seo ait sonnée. L’optimisation des sites web est toujours d’actualité.

    Cela va se modifier car on ne pourra pas dire de manière aussi catégorique que pour « mot-clé 1 » notre site sur google.fr est 2ème, 3ème…

    Mais quoi qu’il en soit les sites web auront TOUJOURS besoin d’optimiser les critères on-page et off page, ils auront besoin d’avoir du contenu qui drainent du trafic, ils auront besoin d’être présent sur le local business center.

    Tout ça c’est du seo

    Un site non-optimisé ne sortira pas de la masse de sites.

    Croire que le référencement est mort revient à croire que la boutique de Mr Y arrivera sur google devant la boutique de Mr Z sans aucune optimisation, sans aucune raison particulière ! Qui pourrait croire ça ?

    Le simple fait d’inscrire un client sur le local business center est un travail de référencement et d’optimisation.

    Tant qu’une optimisation, peut importe la manière est possible, alors il y a un travail de référencement à faire… et donc il y aura des référenceurs.
    .-= Phil Détective Maroc´s last undefined ..(Enjoy 10 returned posts for Christmas) =-.

  29. Patrice   •  

    « Là encore les référenceurs se sont adaptés ». Est-ce que ce critère n’est pas l’essence même du référenceur. Search Optimizer, SEO, SEA, SMO, e-branding… certains plaident pour des ruses marketing des référenceurs pour légitimer, moi j’estime cette évolution darwinienne plutôt comme la qualité du référencement à profiter des nouveaux supports web pour offrir à ses clients la visibilité et surtout la pertinence du trafic qu’il va drainer selon les besoins.

    Qui a dit que le trafic naturel des moteurs était l’unique source ROI ? Sûrement un référenceur qui risque de devenir obsolète s’il ne diversifie pas ses sources et outils 😉 Du coup Google a beau changer son algo, on s’adapte et on élargit (étude Nielsen : 18% des requêtes utilisateurs provenant de réseaux sociaux)

    @Marie : bien qu’un bon hamburger canadien (fait maison avec un bon steak et du bacon frais grillé) me manque, je confirme pour la gastronomie nord-américaine!
    .-= Patrice´s last blog ..Ce que Google vous prépare pour 2010 (et bonne année à tous !) =-.

  30. Pingback: » La personnalisation des résultats de Google | Delphine M. [ veille ]

  31. Pingback: Comment tirer profit de la recherche Google en temps réel | Blog SEO & Référencement, himselfprod

  32. Pingback: La recherche du futur | Pink Seo – Another SEO blog

  33. Dom   •  

    Je ne suis pas certains d’aimer cette façon de faire, si je comprends bien cela veut dire que si 12 jours en lignes je recherche les services d’un peintre dans une ville, il va « par défaut » savoir que lorsque je cherche des services je les cherche dans cette ville?

    Il me semble qu’il m’arrive souvent de chercher (par exemple) un produit/service dans ma ville, alors que lorsque je magasine de l’électronique j’aime bien avoir de la diversité au niveau mondial…
    .-= Dom´s last blog ..Du nouveau chez PIXEL Technologies =-.

  34. caribouuu   •  

    Je pense que tant que google aura un algorythme il y aura des moyens de l’utiliser à son avantage, tout simplement 🙂

  35. Sekai   •  

    Exactement caribouuu, je ne vois pas comment le référencement peut mourir. Il est juste en constante mutation (et c’est pas facile de suivre pour les amateurs).
    .-= Sekai´s last blog ..Mercredi 17 mars (9h-12h / 14-19h) =-.

  36. Pingback: Google sait lire et indexer le flash | ReferenSEO : le blog

  37. Pingback: SEO : Le référencement Internet n'a pas fini d'exister | ilonet

  38. Refaudit   •  

    Un tres beau billet que tu nous as fait la, je suis completement daccord avec toi. On devra s’adapter de toutes manieres à tout ces changements de la part des moteurs de recherche (Google en priorité)
    .-= Referencement´s last blog ..Pacman Google =-.

  39. Pingback: Scandale, SEO & Rock'n'Roll - Stephane Bortzmeyer | Pink Seo - Another SEO blog

  40. thierry   •  

    je vais faire bientôt une étude sur l’impact de cette recherche personnalisée avec comme cas, sur les sites dont je m’occupe : pour l’instant à vue de nez ça ne dépasse pas les 20 % de Google organic.
    mais faut voir après les fêtes de Noel quand les gens achèteront de nouveaux ordi, avec connexion Internet toute nouvelle… 🙂
    .-= thierry@faire-part avec photo´s last blog ..Faire-part de mariage Humour =-.

  41. Vince   •  

    La fin du référencement n’est pas pour demain. L’être humain a une capacité d’adaptation extraordinaire et trouvera toujours le moyen de s’adapter au dieu google.

  42. Pingback: Spintank » Vers la fin du référencement ?

  43. Photographe mariage   •  

    Le référencement – le technique et la stratégie générale – va certainement évoluer. Ce qui est certain – plus tôt l’on commence le référencement, l’optimisation et la promotion d’un site // d’un blog, plus facile c’est – car de l’année en année les principes changes, il faut s’adaptez aux nouvelles règles. Sur ça, c’est la concurrence qui augmente davantage …

  44. dich vu ke toan   •  

    Sachant que nous sommes très influencé par notre formation initiale, j’ai tendance à penser qu’il vaut mieux avoir acquis un « savoir être » et un bagage marketing pour plus tard apprendre les rudiments techniques (pas si compliqués que cela) que le contraire.
    Pour résumer, le processus tendant à acquérir un niveau technique lorsque l’on a une bonne base marketing me semble plus facile que l’inverse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *