Ethique et référencement

Ce billet m’a été inspiré par Fadhila Brahimi qui, suite au concours seotons, a vu la veille sur son nom exploser et devenir très chronophage. La faute à LFE très certainement 😉

Les concours de référencement et leur absence de règle

Mangeur de cigogne

La première chose que regrette Fadhila c’est l’absence de règle des concours de référencement et, en particulier, de règle d’éthique.

Tout d’abord, il faut remettre les choses dans leur contexte. Si les concours de référencement n’ont pas de règle (tous les coups sont permis) c’est parce-qu’il est totalement impossible de vérifier que les règles ont été respectées. Comment détecter parmi les liens créés qu’il n’y a pas de spam de commentaires ou de pétitions ? Comment vérifier que le contenu de la page n’est pas cloackée ? C’est tout simplement impossible ! Si le spam était si facilement détectable, l’index de Google ne serait certainement pas ce qu’il est.

Et s’il y avait des règles, ça briderait l’imagination des concurrents, qui testent pendant les concours différentes techniques. De même, c’est l’occasion de tester l’effet de 301 en masse, de dézinguer ses adversaires, toutes ces choses qu’on ne testerait pas avec un site qui rapporte ou un site client.

Et l’éthique dans tout ça ?

Mais qu’est-ce que l’éthique ? Ici je vais recopier la définition trouvée dans le dictionnaire Larousse des collégiens emprunté à mon fils 😉

éthique : Qui concerne les principes de la morale. Ensemble de règles de conduites; morale.

Aurélien a réfléchi au référencement éthique récemment. Je suis totalement d’accord avec lui quand il dit que l’éthique dans le référencement va beaucoup plus loin que la notion de white ou black hat seo. Si je n’ai aucun problème moral à utiliser des pratiques douteuses pour référencer un site de recettes de cuisine, j’en aurai à référencer un site de voyance en utilisant des techniques propres. En effet la voyance est pour moi une superbe arnaque dans laquelle de pauvres gens ont recours et, parfois, qui s’endettent pour pouvoir accéder à ces services.

Ainsi l’éthique pour moi ne s’applique pas forcément sur les techniques utilisées. Mais j’ai cependant quelques limites et aller spammer des pétitions spip sur des sujets sérieux tels que les enfants maltraités ou qui meurent de faim dans le monde ne me viendrait absolument pas à l’idée.. et j’espère que vous non plus !

Dans tous les cas, tout comme Aurélien, je m’engage auprès de mes clients à n’utiliser que des techniques autorisées par Google et ses fameuses guidelines. En effet mettre en péril le business d’un client n’est pas quelque chose d’envisageable. Le black hat n’est donc pas utilisé dans mes prestations de référencement, sauf demande expresse du client 😉

La loi Google

Il faut bien distinguer 3 choses : l’éthique et la morale d’un côté, la loi de Google de l’autre, et enfin la loi au sens large et qui s’applique à nous tous.

  • Diffamer quelqu’un sur internet n’est pas autorisé par la loi. D’un côté éthique ce n’est pas non plus raisonnable. Quant à Google, il s’en cogne.
  • Spammer les commentaires d’un blog ou scraper, mélanger, spinner, réinjecter du contenu en masse sur des splog est puni par Google (enfin, si vous vous faites attraper) mais côté loi, je doute qu’il y ait une quelconque interdiction à cela. Au niveau éthique, ça se discute et ça dépend fortement de la thématique, de sa culture et son éducation.
  • Faire la promotion de services ou de produits dont on sait pertinemment que le consommateur risque de développer une dépendance préjudiciable sur son budget ou sa vie de famille (jeu, voyance, etc), vendre des produits dont on connait l‘inefficacité (comme les bracelets Power Balance) n’est semble-t-il pas puni par la loi (quoique cela est parfois encadré comme le jeu), ni interdit par Google mais peut-être contraire à votre éthique.

Enfin, et pour le cas qui intéresse Fadhila, est-ce un problème d’éthique que d’aller scraper des blogs où se trouve son nom pour réinjecter une bouillie pour les moteurs dans un splog dont la durée de vie sera éphémère ? Ce n’est certes pas très propre mais ce n’est certainement pas un acte volontaire car il y a quand même une précision à connaître, avec les outils actuels, dont le fameux auto-splog, on ne maîtrise pas vraiment ce que l’on publie sur des splogs. Par contre on peut mettre des filtres sur certains mots / nom / marques. Mais ceux qui mettent ces filtres en place le font certainement plus pour éviter d’avoir des problèmes que par éthique. AMHA.

Je ne suis pas juriste, excusez les approximations et n’hésitez pas à compléter ou me dire si j’ai dit quelque chose de faux dans ce billet. Et s’il y a quelque chose dont je suis persuadée, c’est que les juristes ont intérêt à se spécialiser sur le droit sur internet, car il risque d’y avoir du boulot dans les prochaines années …

ps : N’empêche que je comprends que certains spamment comme des gorets, quand on voit combien ça marche bien sur Google, ils auraient tort de s’en priver.

Edit : Fadhila vient de me confier que son nom s’est trouvé mêlé à des « l** astro voyance » dans certains splogs, ce qui lui pose un problème en tant que coach sur le personal branding. Effectivement ce n’est pas génial mais ceux qui vont tomber sur ce type de contenu vont bien réaliser que ce n’est pas sérieux, non ? D’autre part les propriétaires de ces splogs semblent lui avoir ri au nez quand elle a demandé le retrait de ces textes ce que je n’approuve pas du tout et qui terni au final, le mérite de certains. Enfin, j’en viens à penser qu’il va falloir de sérieuses notions de référencement quand on commencera à faire du personal branding car à partir du moment où on met son nom sur internet, il faut s’attendre à le voir surgir un peu partout, et pas forcément au meilleur endroit. Et pour éviter cela, il faudra savoir nettoyer les résultats de recherche, ou le faire faire par quelqu’un de plus compétent que soit …

Marie Pourreyron

Blogueuse intermittente, consultante SEO, SEA, SEM et visibilité des sites web, Auvergnate et Cannoise à la fois. Je propose mes services en audit de référencement, accompagnement et formation, e-reputation, rédaction web orientée SEO et community management. Je gère aussi votre campagne Adwords ou Google Shopping. N'hésitez-pas à me contacter pour toute demande de collaboration.

90 commentaires

  1. Phil   •  

    C’est le dimanche de l’éthique chez les SEO aujourd’hui (Marie + Sylvain) !

    Référenceur rime souvent avec spammeur : déposer quelques commentaires sur des blogs ciblés / et dofollow si possible 😉 / ne met pas en péril une stratégie SEO, et l’on ne risque pas de pénalité Google.

    Industrialiser les commentaires et la production de contenu est dangereux (cf l’exceptionnelle performance de SeoBlackout sur « poker » en 6 mois et son blacklistage de l’index Google quelques jours après avoir atteint la 1ere position).

    En fait, il faudrait développer la notion de spam éthique ! 🙂

  2. Fadhila Brahimi   •  

    Bonsoir Marie, merci pour ce billet et cette réponse. Nous avons l’opportunité d’échanger 😉
    Je ne comprends pas précisément les techniques utilisées car je ne les pratique pas. En revanche, je connais les résultats.
    Entre les actes malveillants et les jeux: difficile de faire la différence.
    Pour ma part, je gère environ une centaine de splogs par mois. Quand je parle de gestion: identifier, recenser, classer, remonter à la source, contacter le webmaster,etc.
    ça demande du temps donc je réalise toute l’opération lorsque mon nom ou mon speudo sont associés à des mots qui sont en opposition avec ma personnalité, mes activités et mes valeurs.
    Exemple, ma profession de coach me demande d’avoir une vigilance dans mes actes et mes propos: je ne peux pas laisser sur le net des positionnements contraire à mon éthique.
    Comme tu le sais: nous ne maitrisons rien; nous tentons de gérer.
    Lorsque j’ai découvert que ma veille était polluée par des splogs non conçus par des acteurs malveillants mais par des « joueurs » …. je te laisse imaginer ma surprise. Et lorsque ces joueurs me répondent sur twitter avec désinvolture … alors là je ne comprends pas.
    Un concours, pourquoi pas …. Mais un concours dont les résultats volent du temps et contribuent à polluer les résultats du travail d’un tiers. … Là, oui, je suis dubitative.

  3. Marie   •     Auteur

    @Phil : effectivement, nous ne nous sommes pourtant pas concertés avec Sylvain 😀

    @Fadhila : je n’ai pas voulu te répondre sur Presse Citron car le post qu’il a fait pour m’aider dans le concours est éphémère et je trouvais intéressant d’échanger avec toi sur le sujet 😉
    Je ne sais pas si je suis fataliste ou autre mais personnellement, j’ai eu droit à la diffamation et autres choses horribles qui ont été associées à mon nom et avec le recul je vois que cela n’a pas affecté ma réputation. Maintenant je me fiche un peu que mon nom soit associé à tout cela car au final je m’aperçois que je suis seule à les voir (avec ceux qui me stalkent 😉 )
    Ne penses-tu pas que le combat est perdu d’avance face à ceux qui peuvent publier 100 articles en un clic et qui sont difficiles à identifier?
    A-t-on un droit de retrait face à des utilisations de notre nom de la sorte?

  4. Fadhila Brahimi   •  

    Ajout suite à ton ajout : « Effectivement ce n’est pas génial mais ceux qui vont tomber sur ce type de contenu vont bien réaliser que ce n’est pas sérieux, non ? »
    Oui certainement, le pb est dans la répétition. Il n’y a pas que le jeu Seoton qui fait ça.
    Et c’est du travail de distinguer ce qui relève d’un jeu éphémère et d’une action délibérée sur le long terme.

  5. Morgan Prive   •  

    Je pense qu’au delà d’une question d’éthique, il y a surtout une question de respect. Lorsque le travail d’un référenceur représente un manque de respect envers d’autres utilisateurs du web, cela peut poser un problème (de mon point de vue). Je pense au spam de commentaires, ou l’atteinte gratuite à la réputation d’une personne par exemple.

    Mais je pense que l’éthique varie en fonction de chacun. Quoi qu’il en soit nous sommes responsables de nos actes et devons en assumer les conséquences un jour ou l’autre. 🙂

    Amitiés.

  6. Fadhila Brahimi   •  

    @Marie Oui tu as raison :
    « Maintenant je me fiche un peu que mon nom soit associé à tout cela car au final je m’aperçois que je suis seule à les voir (avec ceux qui me stalkent 😉 )
    Ne penses-tu pas que le combat est perdu d’avance face à ceux qui peuvent publier 100 articles en un clic et qui sont difficiles à identifier? »

    Tu en sauras plus dans quelques mois sur la raison pour laquelle je surveille les splogs 😉

    « A-t-on un droit de retrait face à des utilisations de notre nom de la sorte? » – Oui tout à fait Mon nom est déposé en tant que marque. Maintenant la portée géographique est limitée 😉

  7. Marie   •     Auteur

    Ah mais je ne savais pas que tu avais déposé ton nom en tant que marque ! Du coup ça m’amène à une question : si un jour tu rencontres une autre Fadhila Brahimi, tu l’attaques pour plagiat ?? 😀
    Moi j’ai renoncé à utiliser mon nom pour ma communication internet, personne n’arrive à l’écrire et ils sont nombreux à me l’écorcher à l’oral. Du coup je suis « Marie – Mar1e – qui fait du référencement » 😉

  8. Fadhila Brahimi   •  

    @Marie « si un jour tu rencontres une autre Fadhila Brahimi, tu l’attaques pour plagiat ?? 😀 » —> Non pas sur l’utilisation
    Et petite astuce: Twitter ne réhabilite les comptes qu’aux marques déposées 😉

  9. Wilfried   •  

    Faire ce genre de concours apporte de la notoriété, permet d’aiguiser quelques techniques interdites sans grosse conséquence et procure une sensation assez jouissive ( que tout seo connait lorsqu’il grappille des places sur des requêtes concurrentielles), du coup il y aura de plus en plus de petit tricheurs en herbes et a fortiori de plus en plus de dérapages.

    Je ne défend pas ceux qui dénigrent ou déforment la popularité ou les valeurs d’une personne mais dans ce type de concours « tous » les coups sont permis et les dommages collatéraux existent hélas…

    De toute façon je suis persuadé que qu’en fouillant un peu ils se rendront compte que les fausse valeurs qui circulent sont justement erronées.
    Mais rassure toi Fadhila Brahimi, participer sur des forum pour dénoncer ces comportements ou les abus sur ton noms sont une bonne méthode pour reprendre le dessus sur le net.
    Bon courage pour la suite

  10. 512banque   •  

    Marie, tu dis : « je m’engage auprès de mes clients à n’utiliser que des techniques autorisées par Google et ses fameuses guidelines »
    Donc on peut en conclure que tu respectes les consignes aux webmasters relatives à la qualité et que tu ne participes pas à ce que Google déteste, les systèmes de liens (= échanges de liens, achat de liens).
    Franchement, je n’y crois pas une seule seconde 😀 et j’espère bien que tu ne respectes pas ces foutues guidelines. Ou alors bonne chance pour ranker.

  11. Sylvain (spoonylife)   •  

    @Fadhila

    « Tu en sauras plus dans quelques mois sur la raison pour laquelle je surveille les splogs 😉 »

    La question n’est donc plus « quoi ? », mais plutôt « qui ? »

  12. Fadhila Brahimi   •  

    @Wilfried merci et en même temps je m’instruit ; ça me permet de relativiser 😉

  13. Maximilien   •  

    Haha je rejoins l’avis de 512banque ^^ j’ai du mal à croire que tu sois 100% White Hat 😉

  14. Wilfried   •  

    @Fadhila Brahimi Voila qui fait plaisir a lire; il faut toujours positiver.
    Et regarde comme ce post si récent est déjà plutôt bien placé sur une requête voyance lié a ton nom.
    Peut être pourras tu nous dire plus tard si il y a eu un réel impact sur ta notoriété ou pas. Personnellement je ne crois pas, ta notoriété est deja bien établie sur la toile
    Pour des personnes plus fragiles c’est une tout autre histoire

  15. Fadhila Brahimi   •  

    @Wilfried ma compétence première est « relation humaine » J’apprends donc tous les jours sur le plan « technique ». Le Web je l’ai abordé avec intuition puis au fil des lectures…et des expériences. Aussi, je partage mon avis et pose des questions pour grandir 😉 Toutes ces expériences me rendent plus forte 😉

  16. mikiweb   •  

    Oui c’est qu’on est jamais tout blanc, mais ce débat à été tenu mainte et mainte fois 😉

    Après le véritable problème de l’éthique en SEO concerne surtout la personne plutôt que les outils ou techniques employés.

    Personnellement et comme tu l’a évoqué (pour les pétitions par exemple), j’essaie dans la mesure du possible de ne pas spammer à tout va, n’importe comment et sur n’importe quoi.
    Après il en a toujours pour qui seul le résultat compte qu’importe la manière.

    Pour un concours SEO c’est autre chose et les dommage collatéraux sont moindre vu que le contenu des splogs est une véritable bouillie incompréhensible et ayant une durée de vie limité.

  17. Fadhila Brahimi   •  

    J’apprécie beaucoup votre « lâcher prise » sur le principe de « les splogs ont une durée de vie limitée ». Mais est-ce indiqué ? Je ne vois pas de message précisant « attention produit ayant une durée de consommation »

  18. 512banque   •  

    Fadhila, votre nom (et votre marque) vous appartiennent et votre spécialité est le personnal branding, c’est pour cela que je pense que vous avez entièrement raison. Et c’est pour cette raison que je vais me faire l’avocat du Diable : ces splogs n’ont ni queue ni tête : les auteurs ont scrappé fadhila brahimi comme ils auraient pu scraper n’importe quel sujet ou terme connu (c’est un compliment) comme vanessa paradis (ça rime) ou le site de la ville de chambéry. Le résultat est une bouillie incompréhensible. Aucun contenu « chaud » à gérer (diffamation, insulte, etc). Donc je me questionne, pardonnez mon cynisme, sur le R.O.I de cette chasse aux splogs. Pour moi, cela revient à répondre à chaque email « viagra » que l’on reçoit pour demander de désinscrire son adresse. Je me fais, moi aussi, scraper mon nom/prénom/pseudo/nom de société et en fait… je laisse couler.
    A mon humble avis et il n’engage que moi, lutter contre ce type de spam c’est donner des coups d’épée dans l’eau. La seule méthode susceptible de marcher est de « noyer » les résultats par des résultats que vous contrôlez : vos propres « splogs » (avec un contenu clean, etc). Vous dominez ainsi les 10 premières pages de résultat sur votre propre nom et cela vous prémunit contre tout évènement ultérieur beaucoup plus délicat à gérer, tel qu’un individu qui veut vraiment vous nuire.
    Qu’on s’entende bien : je ne vous dis pas que vous avez tort bien au contraire. Je m’interroge simplement sur le type de réponse à apporter à ce fléau naturel induit par Google 🙂

  19. Fadhila Brahimi   •  

    Ok j’avoue @512banque Je Syis maniac de la propreté C’est inconcevable sur le Web 😉
    Je vous réponds plus précisément demain En attendant Good Night 🙂

  20. Laurent   •  

    « La loi Google » comme si Google représentais une quelconque autorité, la seul lois qui prévaut est celle de notre pays ensuite chacun voie midi à ça porte mais je préfère un client en première page de Google avec des achats de liens que un client qui n’a jamais de clients.

    Personnellement je gère et ne craint pas les nuisances qui pourrais mettre faite, si quelqu’un voulais joué avec moi je suis partant car j’aime ça. 😉

  21. Fadhila Brahimi   •  

    Touts ces commentaires sont forts intéressants. Pour le moment, je retiens l’idée qu’il me faut avoir un lâcher prise vis à vis des splogs.
    Question : vos analyses sont principalement argumentées par le rendu illisible de ces posts et de leur durée éphémère ; donc de leur faible importance sur les résultats Google.
    Mais qu’en est-il des mots clefs sur des moteurs de recherche de personne comme Webmii, 123people, YouSeeMii ???
    La répétition de splogs avec des mots clefs qui ne correspondent pas à l’activité d’une personne n’influent pas ces moteurs ; même de façon éphémère ?

  22. actupro   •  

    Voilà l’une des raisons pour laquelle je n’ai pas participé au concours. Je comptais m’inscrire quelques jours après le départ. J’avais préparer mon site spécialement pour. Quand j’ai vu la tournure et l’esprit qu’a pris le concours j’ai été un peu déçu. En fait c’est un concours d’automatisation et sur la fin tout le monde essaye de faire jouer son réseau d’influence. Moi aussi j’ai eu la marque d’un client utilisé dans des splogs. Le plus rageant c’est que c’était en dehors du concours puisque bien avant. Ce n’est pas tant la méthode utilisée qui m’irrite c’est la façon de travailler.

  23. Raph   •  

    Oula Mar1e, ton billet me laisse un peu sur le …
    Si sur l’idée je suis entièrement d’accord avec toi, il y a des choses que je m’interdis par moral ou éthique ou ce que tu veux.
    Cependant plus je lisais ton billet et plus je repensais à celui là http://www.visibilite-referencement.fr/blog/seo-menteurs
    Comme l’a dit 512banque je ne pense pas que tu respectes à 100% les guidelines de GG, mais ça ne veut pas dire pour autant que tu mettes en périls les sites de tes clients.
    Après pour ce qui est de rendre propre le net, bon courage, même si GG essaye notamment avec sa MAJ du 26/01

    PS: « les enfants maltraités ou qui meurent de fin dans le monde » t’es sûre de l’écriture de fin 😉

  24. Wilfried   •  

    Je suis d’accord avec ce que tu dis @Actupro ( pas de prenom ?^^) mais comme l’a justement remarqué @512banque et comme j’ai pu le sous entendre avec ma réponse @Fadhila Brahimi, on y peut presque rien : le « Presque » c’est le fait de noyer le poisson le plus loin possible de la première page avec du contenu de qualité.

  25. Ethno Urban   •  

    Bonjour,

    L’éthique et le référencement sont pas mal piétinés. La technique du pas vu pas pris fonctionne un moment mais est-ce vraiment serein à long terme? Je ne le crois pas vraiment.

    Pour ma part, j’essaie de jouer dans les règles et j’ai plutôt tendance à sortir mes clients des liens payants ou d’annuaires payants. Respecter une certaine éthique est je pense une trajectoire de vue à long terme.

  26. popov301   •  

    Je n’ai pas encore lu l’article entièrement, juste pour signaler un petite faute car je risque d’oublier après (l’article est long): qui meurent de fin -> faim 😉

  27. Marie   •     Auteur

    @512banque, Maximilien et Raph : je fais du Pink Seo moi c’est-à-dire que je spamme avec élégance 😀

    @Fadhila : je pense que si nous « lâchons prise » au sujet de ces splogs c’est que nous savons qu’ils ont une durée de vie limitée, à savoir que tôt ou tard ils se feront shooter par Google dans le pire des cas (blacklist) ou tout du moins largement filtrer.

  28. Fadhila Brahimi   •  

    @Marie Oui je pense que vous basez votre réflexion sur : durée de vie limitée et Google. Pour ma part, je pense aux méta moteurs qui indexes différemment que Google des mots non choisis et non maitrisés (123people, YouSeeMii, WebMii). J’ai vu des splogs durer 2 mois , utilisant même des images/photos polluant ainsi la veille.
    Et puis rappelons nous parlons de personne et pas seulement de mot. Pendant plusieurs mois sur mon nom + ereputation les splogs étaient en 5eme position. Donc une durée de vie certes limitée mais une perte d’audience assurément.

  29. Fadhila Brahimi   •  

    @Wilfried Ok pour faire du contenu de qualité pour repousser les splogs en fin de page voire en seconde page Mais honnêtement être obligée de bosser pour lutter contre des splogs crées pour gagner un Ipad C’est juste disproportionné.
    Enfin, mon propos de départ portait sur un jeu et son absence de règles de principe éthique. Est ce que jouer de manière générale c’est voler du temps à ceux qui n’y participent pas ?
    Et sur le référencement en général je n’ai pas suffisamment de connaissance pour débattre sur le sujet. Mais suis toute ouïe 🙂

  30. vince   •  

    « Ethique »… je ne savais pas que l’on utilisait encore de mot-là, à d’autres fins bien sûr que celles de vendre de nouveaux produits, de la même façon que l’on appelle un certain type de commerce « équitable » sans que cela ne veuille rien dire d’autre que : « Achetez ! ». De plus, depuis quand Google lui-même s’impose-t-il d’être « éthique » ?

  31. Sylvain (AxeNet)   •  

    Marrant de voir à quel point les commentateurs ne lisent pas les articles 🙂
    Ce n’est pas un reproche, juste un constat.
    Marie écrit dans son article qu’elle n’a pas de scrupules à utiliser certaines pratiques SEO douteuses. Pourtant, plusieurs commentaires semblent dirent qu’ils ne croient pas à son côté White. Mais puisqu’elle vous le dit qu’elle tâte parfois du coté noir de la force.

    Bref, je ne connais aucun SEO qui respecte à 100% les guidelines Google. Tout le monde est gris dans ce monde du référencement, les white ont changé de métier depuis longtemps, ils avaient de trop mauvais résultats, ils n’ont plus de clients 🙂

    Marie, j’aime bien ta vision de l’éthique et de la morale. Notamment avec ton exemple sur les sites de voyance. Ensuite, chacun met la frontière ou il veut. Le tout est d’être clean avec sa conscience, et honnête avec ses clients.
    Sur ce dernier point, puisque l’on parle d’éthique, je trouve trompeur, voire arnaqueur les pratiques de certains qui utilisent du BH sans prévenir leurs clients des risques encourus.
    Déjà qu’en étant « white », on n’est pas à l’abri des foudres de GG, alors en cloakant et en cachant des textes, je te raconte pas…

    Tiens, pour finir, un article de Redactio qui rejoint un peu la semaine BIO des SEO
    http://www.redactio.fr/allons-acheter-nos-contenus-a-la-ferme

    Marrant en effet que tout le monde publie dans cette thématique cette semaine.

  32. guitou   •  

    Cet acte de spam dont Fadhila a été victime est une sorte de Google Bloombing : il faut demander à GG de traiter ce problème car sinon celà sera difficle d’en sortir. C’est ce qu’a fait notre président après que sa page facebook fut spammée de la sorte. En tout cas bon courage car celà doit être dur de voir son e-reputation détériorée de la sorte…

  33. christophe   •  

    @Sylvain
    En effet, la mode fût au BIO ces 10 derniers jours… Les articles du même acabit ont pullulé avec des variations sur le thème d’origine ! Mais la qualité fût toujours au rendez-vous ! Il y a de cela 2-3 semaines, le duplicate content/plagiat occupait la majorité de mon lecteur de flux.

  34. jeremybroutin   •  

    Je rejoins l’avis de 512banque, peut-être vaut-il mieux consacrer du temps à occuper les pages de résultats avec des blogs/splogs/sites/réseaux sociaux que vous contrôlez plutôt que de perdre du temps avec la flopée de splogs existants.
    Si déjà vous contrôlez les trois premières pages, il est rare que les utilisateurs aillent plus loin dans leurs recherches.

  35. Frédéric   •  

    Quand on fait du SEO, il y a quand même la loi à respecter et les différents codes à respecter:
    contrefaçon, protection des marques…
    On ne peut pas faire n’importe quoi, il faut y avoir un peu d’éthique et de conscience professionnelle.
    On n’essaie pas de se référencer sur le nom de son concurrent…

  36. baxxx   •  

    Bonjour Fadhila,
    Je pense aussi que le laché prise est la meilleure solution ou alors, comme tu as déposé ton nom en tant que marque, j’enverrai une facture avec un montant prohibitif pour usage de ce dernier au splogueur 🙂

  37. Dan   •  

    D’accord avec Sylvain pour dire que « Tout le monde est gris dans ce monde du référencement ». Après le BH ne se résume pas en cloaking et textes cachés, il y a du bon à prendre et à apprendre. Le tout c’est de garder le contrôle…

  38. Raph   •  

    @sylvain Mar1e dit « je m’engage auprès de mes clients à n’utiliser que des techniques autorisées par Google et ses fameuses guidelines ».
    ce à quio répond @512banque « Donc on peut en conclure que tu respectes les consignes aux webmasters relatives à la qualité et que tu ne participes pas à ce que Google déteste, les systèmes de liens (= échanges de liens, achat de liens).
    Franchement, je n’y crois pas une seule seconde 😀 et j’espère bien que tu ne respectes pas ces foutues guidelines.  »

    donc je ne pense pas que nous soyons hors sujet ou que nous n’ayons pas lu le billet.
    Je pense qu’il serait assez facile de prendre un des sites, de le décortiquer afin de vérifier si les guidelines du saint pere sont bien respectées

    Pour moi Sylvain a résumé tout le débat en une phrase « Le tout est d’être clean avec sa conscience, et honnête avec ses clients. »
    Une phrase qui devrait correspondre à tout le monde, mais qui une fois de plus ne veut pas dire que tout le monde fera strictement la même chose.
    Car si tout le monde avait la même morale que Mar1e, l’affil voyance ne fonctionnerait pas aussi bien

  39. Fadhila Brahimi   •  

    @baxxx Ce fût mes propos auprès de certains 😉
    @guitou Je pense que ça devrait s’estomper dans quelques temps. J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec M.A. qui « normalement » a fait le ménage. Je dois rechecker
    @jeremybroutin Comme bcp ici vous raisonner Google et recherche sur un mot.
    Le pb réside pour :
    1/ Les requêtes croisées
    2/ Les méta moteurs
    3/ Dans tous les cas, il s’agit d’une agression vis à vis de pers.

  40. mikiweb   •  

    @Fadhila Brahimi comme la plupart des commentaire présent ici, nous comprenons votre désaccord et frustration avec les techniques généralement employées lors de concours SEO et malheureusement employées aussi pour des prestations clients.

    Seulement comme l’a dit @512banque « lutter contre ce type de spam c’est donner des coups d’épée dans l’eau ». Google ne peut pas contrôler tout le monde même s’il s évertue tous les jours à améliorer son algorithme pour empêcher le plus possible ce type de pratique.

    Je pense qu’ici tout les personnes ayant une présence sur le web se sont fait scrapper leur nom et contenu.
    Mais si ces elles ont assez de compétence pour trouver ce type de pratique sur leur nom elles en ont aussi suffisamment pour trusté les premières page de Google sur leur nom.
    Elles se mettent donc largement à l’abri de ce type de pratique car leur e-reputation sur leur nom de marque est bien implanté et perenne !!! ce qui n’est pas le cas des splog quelque soit leur nombre ils finiront par tomber. Et ce n’est pas quelque mois de présence sur le web qui pourront venir faire concurrence à votre e-réputation 😉

    Pour conclure ce qui m’embête le plus dans ce type de pratique, c’est la pollution numérique que cela engendre autant sur le plan virtuel que réel => Sauvez la planète- tuez un SEO ! via @axenet

  41. Fadhila Brahimi   •  

    @mikiweb Je ne suis pas frustrée Par contre, j’ai posé des questions sur l’ensemble de mes commentaires et je lis à chaque fois les mêmes réponses. Donc soit je m’exprime mal soit mes commentaires ne sont lus.
    Je ne parle pas des premières pages Google mais des requêtes croisées.
    Je ne parle pas que de Google mais des méta moteurs
    L’eRéputation ne se compose pas que des premiers liens Google mais des mots clefs associés avec un nom sur les méta moteurs ainsi que les applications comme 123people, WebMii, YouSeeMii
    Voilà c’est juste la 3eme ou 4 eme fois que je tente de donner cette précision mais sans savoir me faire entendre vraisemblablement.
    Pas besoin d’être un expert pour faire une requête croisée ni pour utiliser les sites que je viens de citer.
    Là où je suis d’accord avec vous c’est sur le plan de la pollution.

  42. Sylvain (spoonylife)   •  

    @Fadhila Les sites que sont 123people et consorts ne sont pas différents des moteurs, il y a sur eux aussi des leviers (techniques) très efficaces de noyautage.

  43. baxxx   •  

    C’est sur on peut manipuler aussi ces résultats Sylvain. Mais est-ce à Fadhila de devoir passer du temps à réparer la bêtise d’un participant à un concours de référencement ? D’autant que noyer des résultats indésirables prend un temps beaucoup plus conséquent que de salir.

    Alors si ce participant passe par ici (et je n’ai presque aucun doute à ce sujet compte tenu de l’énorme réputation de Mar1e), j’espère qu’il aura l’élégance de tout enlever très très vite et encore mieux, d’adresser des excuses à l’intéressée.

  44. Fadhila Brahimi   •  

    @Sylvain Suis navrée mais les méta moteurs ne donnent pas les mêmes résultats que Google Et les requêtes croisés même avec un travail de publication font ressortir les splogs

  45. Gérard   •  

    J’ai la naïveté de croire que lorsqu’on fait des choses bien c’est toujours ça qui ressortira au final. vouloir tout verrouiller sur son nom est à mon sens un acte qui prouve qu’on est pas forcément à l’aise dans ses baskets, sinon quelques bonnes critiques à son encontre/celui de son travail auront tjs plus de poids que des centaines de liens splogs envers son nom.

    Il y a bcp trop de parano autour de la notion de personal branding, regardons des gens comme Jeremy Dumont ou Jeff Ruiz qui ne font que du spam en masse et des projets arnaquant les gens, est-ce qu’ils ont moins de taf pour autant, est-ce qu’ils font moins de choses ? Non, pourtant toute personne s’intéressant un minimum à ce qui se fait sur le web sait qu’ils font de la bouse peu éthique (travail délocalisé, mensonges, etc.)

  46. axel   •  

    Moi j’ai lu l’article en entier!!! En fait de white ou black, c’est surtout la concurrence qui pousse à prendre toujours plus de « risque », non?
    Petite question de newby d’ailleurs: faut-il du temps pour sortir de la sandbox?

  47. DemonBlack   •  

    Bonjour à tous 😉

    Fadhila Brahimi je ne te connaissait pas avant d’entendre parler de toi sur auto-splog.

    Maintenant après avoir lu cette page, je m’interroge car je ne comprends pas les raisons qui te poussent à contacter autant de personnes et à faire cette chasse qui pour moi est perdue d’avance, même voir pire, pourrait totalement te nuire..

    Je vais m’expliquer car en aucun cas je ne te fais de menace, ce n’est pas mon genre 😉

    1) comme l’as déjà si bien dit marie, même si ton nom intervient dans un splog, surtout dans des splogs scrappé de A à Z, et qui ne sont que de la bouillie pour google, ces splogs ne risquent pas de te gêner.
    Ton nom apparaissant dans ces splogs ne font pas de liens vers un de tes sites, ne comporte pas non plus d’ancre (logique..) donc est totalement indifférent pour les moteurs de recherches..
    2) En voulant absolument retrouver les auteurs de ces posts, tu risques de tomber sur des gens qui vont se dire « tiens elle cherche à retrouver qui fais quoi alors que ca devrait pas la gêner? » et du coup ils finiront pas scrapper ton contenu, donc aussi ton nom, et à te rendre la tache totalement impossible en te polluant de 1000 nouveaux splogs avec ton nom (ou marque..) à l’intérieur, mais cette fois sans lien qui pourrait te donner un indice de l’identité du posteur..
    Et c’est dans ce sens là que je trouve que ta manœuvre va finir par devenir risquée.
    A savoir que dans ceux qui utilisent les méthodes black hat, il n’y a pas que des gens gentils, normaux, tu tombera aussi sur des imbéciles qui auront envie de te pourrir la vie..
    pour le peu que ces gens là s’y connaissent un peu en négative seo et là t’aura du mal à en voir le bout..

    Ce texte n’est là que pour t’informer que je trouve vraiment risqué ce que tu fais, alors que finalement ça ne devrait absolument pas te nuire 😉

    Tu devrais peut être t’intéresser aux outils genre auto-splog, du moins connaitre à quoi ça sert et ce que cela fait, non seulement ça pourrait finir par t’être utile, et dans un autre temps pourrait te faciliter la tache si tu veux vraiment continuer à retrouver tous ceux qui utilisent ton nom dans leurs textes.

  48. DemonBlack   •  

    j’oubliais de dire que du coup je vais regarder un peu ton blog, histoire de savoir ce qu’est le « personnal branding » je dormirai moins bête ce soir 😉

  49. Fadhila Brahimi   •  

    @DemonBlack Merci pour ce retour. Je ne suis pas en train de faire une chasse. Où est il précisé qu’il s’agit d’une chasse ????
    Cf tous mes commentaires Je pose des questions ; les mêmes depuis le début mais j’ai l’impression que personne ne lit les commentaires:
    ceci est une répétition: l’impact des splogs
    Je ne parle pas des premières pages Google mais des requêtes croisées.
    Je ne parle pas que de Google mais des méta moteurs
    L’eRéputation ne se compose pas que des premiers liens Google mais des mots clefs associés avec un nom sur les méta moteurs ainsi que les applications comme 123people, WebMii, YouSeeMii

  50. Fadhila Brahimi   •  

    @DemonBlack Pour la visite du blog: avec plaisir d’accueillir tes remarques. Oui, certains considèrent que leur nom est une marque et pas seulement un mot 😉

  51. baxxx   •  

    @demonblack la réalité, c’est qu’aujourd’hui beaucoup plus d’entreprises et de personnes s’intéressant à leur e-reputation traquent les résultats sur leur nom. Elles utilisent pour cela des outils de veille qui permettent d’agréger de nombreuses sources et je suis moi même surprise de voir ce qu’ils remontent en résultat. C’est d’ailleurs une preuve flagrante de la puissance de Google à filtrer les siens.

  52. Fadhila Brahimi   •  

    Oui bien parlé @baxx c’est peut être cela qui a changé. Lorsque l’on veille au quotidien et que l’on se retrouve avec plus de 50% des liens avec des textes incompréhensibles … oui on se pose des questions: pourquoi, comment, quel impact, qui ??? Et répondre à ces questions nécessitent de faire des recherches et donc du temps.
    Et finalement, très très peu de pers. savent qu’il s’agit de splogs ni même ce que c’est. Peu de pers. savent que cela dure peu de temps (ce que vous semblez défendre) et peu savent que ce n’est pas intentionnel.

  53. DemonBlack   •  

    Fadhilla voici ton premier post sur ce sujet :

    « Bonsoir Marie, merci pour ce billet et cette réponse. Nous avons l’opportunité d’échanger 😉
    Je ne comprends pas précisément les techniques utilisées car je ne les pratique pas. En revanche, je connais les résultats.
    Entre les actes malveillants et les jeux: difficile de faire la différence.
    Pour ma part, je gère environ une centaine de splogs par mois. Quand je parle de gestion: identifier, recenser, classer, remonter à la source, contacter le webmaster,etc. »

    Personnellement moi j’appelle cela une chasse..

    Sinon, vite fais je viens de regarder sur les pages blanches, et je compte déjà 5 Fadhila Brahimi.

    Donc qui dit que c’est forcément de toi dont il est questions dans ces splogs, ton nom est une marque certe, mais tu ne pourra pas empêcher quelqu’un d’autre de poster des textes en utilisant son nom et prénom..

    Perso quand on dépose une marque, vaut mieux s’arranger pour que le nom de cette marque soit unique.

    Imaginons que quelqu’un s’appelant Fadhila Brahimi face de l’astro voyance ou soit travaille dans un casino demain et que son nom se retrouve partout, tu fera quoi? lui demander de changer de boulot car ça gênera ton éthique?

    Je viens de jeter un oeil aux sites dont tu parlais, ce qui est bien c’est qu’en quelques secondes ont connait la moitié de ta vie, de ta façon de parler à tes amis..

    Mais maintenant d’un point de vue référencement ou pollution, je n’ai rien vu de choquant..

  54. Fadhila Brahimi   •  

    @DemonBlack Ce que tu appelles « chasse » s’appelle « veille stratégique en e-réputation » dans mon métier. Ce n’est pas une action agressive mais prospective.
    Concernant la marque : elle est en protection d’action pour réhabilitation de comptes par exemple et non sur l’utilisation légitime de toute personne portant le même nom.
    Maintenant, là en l’occurrence je sais qu’il s’agit de moi car j’ai la chance d’être encore en âge de me souvenir de ce que je dis Donc j’arrive à reconnaitre mes propos 😉
    Ce que tu as vu ou non est une question de perception. Ta perception n’est pas la même que la mienne ; elle n’en demeure pas pour autant peu importante.
    Par exemple, pour toi jouer avec un mot comme un nom est naturel, simple et non dégradant. Pour moi jouer avec un nom est une forme d’agressivité.
    La perception est une notion personnelle.
    Ceci étant mon nom ou celui de quelqu’un d’autre. C’est la même chose. Derrière un nom il n’y a pas qu’un mot Mais une personne. Te viendrait-il à l’idée d’attraper une personne dans la rue et de la jeter dans une poubelle ? – c’est exactement le même principe qu’un splog dans la vie digitale pourtant.

  55. DemonBlack   •  

    « Te viendrait-il à l’idée d’attraper une personne dans la rue et de la jeter dans une poubelle ? »

    Là, tu m’as tué je me suis imaginé le faire 😉

    Concernant la veille je suis d’accord, mais de là à contacter tout le monde.. (quoique tu as souvent du tomber sur la même personne je me trompe?)

    Dans tous les cas, je ne peux que te conseiller la même chose que les autres ci-dessus, laisse tomber c’est une cause perdue, surtout que tout est automatique, en 10 min suivant le thème, 400splogs portant ta marque/nom peuvent être créer sans vouloir te nuire, par une seule personne.

    Concentre toi plus à continuer ton référencement comme tu le fais déjà, ça t’évitera d’user ton énergie à retrouver les propriétaire de splogs.

    Si tu vois que le texte à un sens, un lien pointé vers chez toi, avec du texte cohérent pouvant te nuire, agis, suivant tu ne fera que perdre du temps, et le temps c’est précieux n’est-ce pas? 🙂

  56. Fadhila Brahimi   •  

    @DemonBlack Sur le lâcher prise Tu as entièrement raison D’ailleurs j’ai déjà précisé plus haut que c’était un excellent conseil Je poursuivait seulement la discussion générale posée sur ce blog et sur simplement l’idée d’eviter de jouer avec le nom des personnes .Autrement ok pour laisser tomber si le résultat est bien une affaire de splog involontaire Merci pour l’échange 🙂

  57. DemonBlack   •  

    de rien, je pense que ça t’évitera des nuits blanches 😉

    Sinon j’ai regardé un peu ce que tu fais, ça a l’air très intéressant mais tu dois avoir un boulot monstre non?

  58. Sylvain (spoonylife)   •  

    @fadhila : « @Sylvain Suis navrée mais les méta moteurs ne donnent pas les mêmes résultats que Google Et les requêtes croisés même avec un travail de publication font ressortir les splogs »

    Je sais et je maintiens mon propos. C’est d’ailleurs un créneau très rentable que de faire du « nettoyage intégral » pour ceux qui savent le faire. On peut travailler sur les requêtes croisées, on peut travailler sur les meta moteurs quand on connait leurs méthodes d’aggrégation, on peut vraiment faire beaucoup de choses. Mais cela demande un très gros travail.

    @bax : « Mais est-ce à Fadhila de devoir passer du temps à réparer la bêtise d’un participant à un concours de référencement ?  »

    La réponse est « oui et non », aujourd’hui il s’agit d’un concours et donc on peut en rire, s’en offusquer, s’en plaindre, et tous dire que cela prête moyennement à conséquence. Mais si demain c’était une manœuvre voulue par un tiers mal intentionnée ce serait mieux que Fadhila est un plan d’action, voire que les mesures de protection soient prêtes et puissent être mise en place rapidement. Il y a de plus en plus d’acteurs web qui le font, je ne donnerais pas de noms, mais il y a même des particuliers.

  59. Sylvain (spoonylife)   •  

    Quand je disais « Il y a de plus en plus d’acteurs web qui le font », je ne parlais pas de prestataires, mais bien de gens se faisaient coacher sur le plan technique pour avoir des mécanismes de gestion de crise e-reputation prêt à l’emploi. Dans certaines professions c’est malheureusement devenu une nécessité (certaines professions médicales par exemple).

  60. Pingback: Seotons ou le triomphe du spam

  61. mikiweb   •  

    @Fadhila j’avai bien compris ton problème au niveau de méta moteur et des données croisées utiliser par de nombreux logiciel pour mesurer son e-reputation, logiciel que j’utilise également.
    Je me suis donc mal exprimé : Il est vrai qu’ils ressortes des résultats différents de Google mais le principe de classement et remonter de l’information brut reste le même c’est pour cela que tout le monde t’a fait la même réponse : lâcher prise et se concentrer sur le véritable contenu qui à du sens => ce que tu as parfaitement compris.

    Après il est vrai que ces logiciels font ressortir plus de liens de splogs car ils agrègent le contenu provenant de multiple source donc plus de chance de tomber dessus 😉
    La pratique du spam est la technique la plus veille du web et on toujours pas réussit à s’en débarrasser et je ne pense pas qu’on y arrivera il faut faire avec et produire du contenu de qualité pour contrebalancer cette pollution : ce que tu fait très dans ton domaine 😉

  62. Sébastien   •  

    Il n’est toujours pas facile de supprimer les commentaires par exemple pour les pilules miracles. Certaines personnes utilisent directement un logiciel qui soumet un commentaire sans même se rendre sur le site en question, le logiciel se charge de le faire. Comme toujours Marie offre un article complet et intéressant. Merci Fadhila pour l’astuce Twitter.

  63. Fadhila Brahimi   •  

    @DemonBlack C’est certain. Sinon, pour le travail oui, en effet 😉
    @mikiweb Exactement ; j’ai toujours pensé que la production de contenu valait plus que l’effacement; merci pour le complément d’info 🙂
    @Sebastein De nada; comme quoi un article est créateur de valeur A +

  64. Marie   •     Auteur

    @Gerard : ton commentaire et ton jugement sur les 2 personnes que tu cites n’engagent que toi, on est bien d’accord hein !

  65. jringard   •  

    Un article intéressant ou le mot éthique est employé correctement. Ouff Merci Marie.

  66. Pingback: Positionnement éthique du référenceur | Spoonylife - science - SEO - référencement

  67. Le juge   •  

    Je serais un peu du meme avis que 512banque sur le coup. Il faut laisser couler, nous avons tous été victime de ces splogs lors du concours, les choses vont se tasser doucement avec la fin du concurs et la fin de la chasse au Lien…

    Pas de panique donc. Il s’agira de retenir la lecon et de gerer l’e-reputation de votre compagnie en créant dorénavant un conetnu « controlable » qui apparaitra sur votre NDD / Marque – page facebook, blog, linkedin, etc …

  68. jeremybroutin   •  

    @Fadhila Brahimi
    « @jeremybroutin Comme bcp ici vous raisonner Google et recherche sur un mot.
    Le pb réside pour :
    1/ Les requêtes croisées
    2/ Les méta moteurs
    3/ Dans tous les cas, il s’agit d’une agression vis à vis de pers. »

    Oui c’est vrai que mon raisonnement se base uniquement sur Google, mais j’aurai à justifier celui-ci par la prédominance de cet acteur sur le marché (en France, plus de 92%). Ensuite rien ne vous empêche de travailler votre positionnement sur plusieurs mots clés, et là je suis d’accord que ça commence à impliquer beaucoup plus de travail 🙂

    Et loin de moi l’idée de mettre de côté l’idée de dénigrement de votre identité à cause de ses splogs, je respecte entièrement votre désagrément et votre démarche (je me mets à votre place et serait surement aussi révolté que vous 🙂 ). Bonne continuation en tout cas.

  69. Nicolas   •  

    Fiou, je suis en retard, j’avais déjà suivi le débat sur P-C et je tiens tout d’abord à applaudir Marie pour autorisé et prendre du temps sur le sujet de Fadhila !

    Pour ma part, j’ai tester le nom en question et les splogs n’apparaisse pas dans les 3 premières pages alors pourquoi s’en soucier…

    Les splogs sont des lieux vident de visiteurs qui ne ranke pas ou peu et servent de ferme de liens…Je comprend la gêne occasionnée, mais il y a vraiment pas de quoi y passer des heures interminables, il n’y a pas diffamation ici, et de plus donc, les sites sont presque introuvable…

  70. Fadhila Brahimi   •  

    @Nicolas toutes les réponses a vos questions sont dans les commentaires Vous focalisez sur une recherche simple (nom) sur Google et moi je m’intéresse a l’ereputation, a la veille, aux requêtes croisées, aux meta moteurs, respect des personnes et des marques ,etc
    L’objet de ce billet ?- la conversation et l’échange d’idées

  71. Ocy   •  

    Ca me fait penser qu’il y a quelques années, en tapant mon nom dans Google (que me jette la première pierre celui qui ne l’a jamais fait), j’avais découvert qu’une actrice porno avait le meme nom….
    Heureusement maintenant elle est à la retraite… 🙂 Je dois avouer qu’aujourd’hui, étant devenue blonde comme elle (mais pas pour etre comme elle), ça m’ennuierait, pour ne pas utiliser un terme plus vulgaire, de revoir ces résultats.
    Par contre, à l’époque j’étais la star de l’école ^^!

    Ocy

  72. Wabstemer   •  

    Qui peut me dire pour dans les guides lines Google nous n avons pas le droit de référencer les chearleaders .

  73. yvan   •  

    C’est vrai que les slogs sont problématiques pour les référenceurs purement whitehat. En même temps, les réalisations que réalisent les blackshat avec ces splogs sont vraiment impressionnant et méritent le respect. (si je comprends bien, on parle de contenu autogénéré, avec les backlinks qui vont avec). Et dire que le premier du concours possède pas moins de 25 000 backlinks depuis décembere, jugez plutôt le boulot…

    Yvan,

  74. Pingback: SEO Camp : pour qui, pour quoi ? | Pink Seo - Another SEO blog

  75. Pingback: Spam Blog (splog): délinquance numérique ou technique de référencement professionnelle » Le Blog du Personal Branding

  76. Herve   •  

    Je ne sais pas si ce genre de concours amène effectivement de la notoriété en dehors du cercle des petits geeks qui au fond n’ont rien à perdre mais il est certain qu’en tant qu’entrepreneur web cela me ferait mal de confier l’avenir et le devenir de ma boite à un black hat qui utilise de telles méthodes sans aucun discernement…

  77. Elyes   •  

    C’est un très gros problème bien au delà des concours de référencement. De très nombreuses sociétés ont recours à des techniques parfois douteuses pour améliorer leur positionnement. Dernièrement une grande société d’assurance française (ou un de ses concurrents) a tenté de spammer un de mes blogs. Je pense que presque tout référenceur a déjà mis en place des techniques trompeuses…

  78. Devant tant d’intérêt et de SEO assoifés de morale, le baume-référencement ne pouvait pas rester inactif. La solution à tous vos soucis se trouve à un clic (lien ci-dessous).

  79. Gui   •  

    Perso j’ai trouvé un mec qui fait du black hat pas loin de chez moi et il mèle certains notables à des sites de rencontres à cause d’erreurs dans ses Splog ! Il va avoir des surprises !! 🙂
    A suivre ….

  80. Erwan   •  

    Les splogs sont infernaux. C’est vraiment pas beau. Surtout quand on retrouve dedans des noms de marque ou de personne. Mais bientôt Google saura comprendre le français, sisi

  81. Fadhila Brahimi   •  

    Finalement, la réflexion a du bon. La veille, aussi.
    Vous préconisez à raison qu’il faut être en lâcher prise
    Je viens pourtant de découvrir que la vague de splogs avec les mots clefs: eRéputation, Identité Numérique, eNotoriété et Nettoyeur du Web avec mon nom , mon speudo, mes tweets et mes photos … n’avaient rien hasardeux ni d’innocents.
    Quand je posait la question: comment distinguer les splogs hasard / actes de malveillance… le temps a révélé la réponse : un concurrent . A suivre….

  82. Hervé   •  

    Bien sûr qu’il y a toujours du business derrière même si le gars fait du pro-actif ce sera toujours dans le but de monétiser nu service de référencement (SEO) ou un produit un jour ou l’autre jamais pour le fun… Et cela rejoint ce que je disais, avant d’embaucher un référenceur et de surcroît un black hat j’y réfléchirais à 2 fois.

    Enfin quelques exemples (@ui from Gavocat fiscaliste – @Fadhila Brahimi) concrets devraient remettre les pendules à l’heure pour tout le monde alors ne surtout pas s’en priver !!!

  83. Donia   •  

    Respecter l’éthique en référencement semble très difficile, du moins, nous avons l’impression qu’il faut  »tricher » de temps à autre pour qu’un site affiche des résultats intéressant! je pense sincèrement que le vrai problème vient dans l’abus de certaines personnes à utiliser des techniques et / ou des outils douteux! quand on voit certains résultats de sites qui utilisent du black hat sur GG, on a du mal à rester de marbre !

  84. Sebastien   •  

    Personnellement, j’ai un avis mitigé sur le black hat. Franchement, quand c’est bien fait, je suis admiratif. Et si on faisait tous que des choses autorisées par Google (qui n’autorise pas vraiment les échanges de liens), ça se saurait.
    Mais un bon black hat, pour moi, c’est celui dont les textes paraissent manuels (par exemple). Le problème, c’est plutôt les mauvais black hat qui font de la bouilli pour moteur. Bon après, c’est un peu comme les bons et les mauvais chasseurs…

  85. Gui   •  

    Fini les splogs d’après ce que j’ai compris, non ? 🙂

  86. romain   •  

    De grosses écuries du référencement en France utilisent ce type de technique pour amener du trafic (qu’il soit ciblé ou non) sur les sites de leurs clients. Certains sont prêt à beaucoup pour arriver à leurs fins. C’est comme partout…

  87. Simon   •  

    Personne n’est blanc, personne n’est noir. Tout le monde est gris. Voila la conclusion que j’ai retiré de cette article. De toute façon, l’éthique n’est pas définissable correctement. C’est une question de points de vue et d’état d’esprit.

  88. Rozzi   •  

    Quand on fait du SEO, il y a quand même la loi à respecter et les différents codes à respecter:
    contrefaçon, protection des marques…
    On ne peut pas faire n’importe quoi, il faut y avoir un peu d’éthique et de conscience professionnelle.

  89. guitare   •  

    Effectivement, un minimum de morale doit guider le référenceur pour éviter de trouver tout et n’importe quoi sur le net et surtout éviter de causer des torts à autrui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *